Détective : l’absentéisme en entreprise


Enquête sur l’absentéisme au sein de l'entreprise

Détective privé pour lutter contre l'absentéisme

L’absentéisme en entreprise (privée comme publique) a explosé ces dernières années. En 2017, un salarié français s’est absenté en moyenne 14,2 jours par an. Dans les entreprises de plus de 50 salariés, cela se traduit par un taux d'absentéisme de 3,9%.

Ces chiffres peuvent avoir des conséquences désastreuses et déstabiliser le bon fonctionnement de l’entreprise, voire même dans certains cas mettre sa survie en péril.

Dans l’immense majorité des cas, ces arrêts de travail sont parfaitement justifiés. Mais il arrive que dans certaines situations, l’employeur soit amené à avoir des doutes sur la nature ou la durée de l’arrêt de travail.

Comment réaliser en toute légalité le contrôle d’un salarié en cas d’absentéisme ?

Les caisses d’assurance maladie sont submergées de demandes de contre-visite par un médecin-conseil de la part des employeurs. Elles demandent donc des preuves afin d’engager une procédure. C’est là qu’intervient le détective privé. Sa mission va être de fournir les preuves du comportement abusif du salarié, tout en respectant le cadre légal afin que ces preuves soient recevables et éviter à l’employeur des poursuites de la part du salarié.

L’absentéisme représente un véritable fléau financier dans le monde du travail car un salarié en arrêt de travail équivaut à 2,5 fois son salaire normal. Devant l’ampleur des fraudes qui se multiplient, engager un détective privé est un bon moyen de vérifier les faits pour enclencher une contre-visite médicale inattendue au domicile des salariés malades.

Cependant la surveillance des employés est strictement encadrée par la loi car elle peut s’apparenter à une violation de la vie privée. Dans le cadre de ses investigations, le détective se doit donc de respecter :

  • La vie privée du salarié selon l’article 9 du Code Civil.
  • La définition de la vie professionnelle qui recouvre la durée du temps de travail effectif.
  • L’obligation d’information du salarié qui concerne l’article L 121-8 et L 43-2-1 du Code du Travail car seul l’emploi de procédé de surveillance clandestin est illicite.
  • La proportionnalité car la méthode de surveillance doit être proportionnée au but recherché.

S’il est aisé pour un détective de respecter la vie privée et la proportionnalité du processus de surveillance, il est bien plus compliqué d’informer un salarié qu’il est susceptible d’être filé. Si ce point n’est pas honoré, les preuves obtenues peuvent devenir caduques. C’est là qu’intervient le constat d’huissier qui lui est irréfutable concernant la faute d’un salarié. Afin que ce type de constat soit réalisé dans les meilleures conditions, l’huissier agit grâce aux renseignements fournis par le détective.

Face aux arrêts maladie abusifs et aux faux accidents de travail qui représentent un coût astronomique pour les entreprises, les employeurs sont en droit de vérifier si l’arrêt de travail est bien valide et si l’état de santé du salarié est réellement incompatible avec le travail.

Il est fréquent que les salariés en arrêt maladie utilisent leur temps libre pour travailler pour une entreprise concurrente ou pour leur propre compte. Or, les pouvoirs publics n’ont pas la faculté de vérifier cela sur le terrain, votre seul recours réside dans les preuves obtenues par le détective et le constat d’huissier afin de corroborer les éléments obtenus.

Détective privé Gilles Guyomard - 19 place de la république - 14000 Caen - 06 50 14 66 75
N° Siren : 51507343500056 - AGD.014.2023.10.16.20180329818 - AUT-006-2112-09-15-20130329815
Titulaire d'une carte professionnelle, Agence agréée par le Ministère de l'Intérieur (CNAPS) - Membre du SNARP (Syndicat National des Agents de Recherches Privées)